Essen Spiel 2015 : Les sots six sont secs…

Bien conscient que dans certaines contrées, une telle blague conduirait directement son auteur à l’échafaud, je ne peux malgré tout me retenir de vous en faire profiter tant sa ‘profondeur’ reflète bien notre état au retour du pays de la saucisse pour le Essen Spiel 2015 : 6 potes effarés de la quantité de jeux ramenés pour l’occasion ainsi que du budget que cela représente ^^’.

Il a d’ailleurs fallu une bonne semaine pour que chacun des participants à cette virée se remette de ses émotions, tant ce séjour fut des plus épuisants (mais moins que le Spiel express de l’année dernière). Heureusement, et comme chaque année, ce festival a su tenir ses promesses et c’est la tête pleine de souvenirs (et les bras de jeux) que nous sommes rentrés 🙂

Une fois n’est pas coutume, nous proposons donc un petit feedback de ce salon au titre de notre association, mais cette fois sur le modèle coup de cœur / coup de gueule, car maintenant que nous avons un peu d’expérience, nous pouvons nous permettre de critiquer certains aspects ^^

Bref, trêve de palabres, rentrons dans le vif du sujet !

Nos coups de cœur de ce Spiel’15

L’ambiance

Nous avons réellement senti cette année un investissement autour de la mise en valeur du jeu. Beaucoup ont tendance à qualifier le Spiel comme un grand supermarché, mais au delà de ça certains éditeurs se sont investis dans la mise en avant de leurs réalisations (Mysterium ou Time Stories par exemple bénéficiaient d’une zone de jeu fort sympathiques ^^). Mention spéciale à Thomas d’Ystari et son cosplay de Shakespeare.

Par ailleurs, cet aspect positif dépasse les frontières même du festival, tant les allemands sont accueillants et sympathiques (mention tout aussi spéciale à l’amabilité du personnel des restaurants Zodiac et Sa Rang Bang que nous avons pu tester cette année ^^).

Décorations du stand Mysterium

Décorations du stand Mysterium

Stand Krosmaster: Décoratif ET pratique pour les jetons!

Krosmaster: Décoratif ET pratique pour les jetons!

 

La logistique

Du monde, mais personne ne se marche dessus !

Du monde, mais personne ne se marche dessus !

De l’accueil du public à l’organisation des stands cette année, nos voisins allemands savent y faire. Nous avons ainsi pu constater l’efficacité de leurs services, tant au niveau des parkings (bondés mais toujours bien indiqués) que de l’utilisation des halls. En effet, à la différence de l’année dernière où le hall 4 était vraiment une déception, voire une punition pour les éditeurs s’y retrouvant, cette année le hall 7 était particulièrement bien pourvu. On pouvait notamment y retrouver le stand Board Game Geek (ou BGG pour les intimes), les frenchies de Serious Poulp ainsi que les éditeurs d’Iki et Burano par exemple ^^ C’était à mon sens l’une des meilleures surprises de ce Spiel, tant de par les pépites qui s’y trouvaient que par l’atmosphère qui y régnait.

La richesse et la diversité

Après l’habituel rush du jeudi, il n’y a rien de plus agréable que de déambuler dans les allées et s’arrêter sur un stand ou un autre sans réel but initial pour au final se retrouver assis à une table et absorbé par une explication de règles d’un jeu que nous n’aurions pas remarqué de prime abord. Ce fut le cas notamment d’Achaia ou de Rome : City of Marble. Alors certes, le Spiel peut être assez bruyant, mais il n’y a rien de tel que de s’adonner à des jeux étrangers (voire étranges pour certains :p) à l’occasion d’un tel événement. Bien évidemment, ce coup de cœur va de paire avec le suivant, sans lequel nous n’aurions pas tant apprécié ces instants…

L’investissement humain

Spéciale dédicace au stand de Morning Players / Stonemaier Games sur lequel nous avons testé Scythe et Kumo Hogosha dans des conditions optimales de jeu. C’est à mon sens un aspect indispensable de ce type de salon, ou le contact et la mise en réseau prime autant que la vente de boites. Et ce même lorsque notre anglais (ou notre allemand) est approximatif, on arrive toujours a se faire comprendre des animateurs présents. Un coup de chapeau à leur patience 🙂

Une petite partie de Kumo!

Une petite partie de Kumo…

...et une partie de Scythe !

…et une partie de Scythe !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La disponibilité des auteurs et autres grands noms du JdS

J’ai personnellement toujours trouvé intimidant d’interpeller un auteur à l’occasion de ce type d’événement mais de Séb Duj à Bruno Cathala en passant par Croc, l’accueil a toujours été sympa (et cela ne se limite pas aux francophones !) Seul regret à ce sujet, ne pas avoir réussi à saluer tout le monde !

La mobilisation de la communauté et des professionnels

Devant un salon de cette ampleur, il est indispensable d’être un tant soit peu organisé avant de se lancer à l’aventure, et heureusement nous bénéficions des conseils avisés des ‘baroudeurs’ du Spiel qu’il s’agisse de Gus ou de l’équipe de Vind’jeu (qui nous trouve des bons plans et nous liste les jeux à suivre) aux professionnels de BGG ou de Ludovox (qui assurent une couverture particulièrement pointue de l’événement) en passant par les initiatives personnelles (merci encore à Poipoif sur BGG pour sa carte détaillée des différents halls !). Remerciements tout particuliers au site de Trictrac et à sa couverture unique de l’actualité du JdS, lequel nous permet d’optimiser notre temps passé sur le salon à la recherche et l’expérimentation plutôt qu’à enfoncer des portes ouvertes. Ainsi, il est évident que 7 wonders duel, Time Stories, Shakespeare ou l’Auberge Sanglante sont des must buy, mais est ce vraiment utile d’aller à Essen pour les tester alors qu’on le sait déjà grâce à TricTrac ?

Nos coups de gueule du Spiel’15

(attention, il s’agit de morceaux choisis, à ne pas généraliser !)

 

Les prix et les goodies

Certes, je n’ai qu’une expérience limitée des Spiel (mon premier datant de 2013). Mais par comparaison, je suis revenu avec moins de boites cette année, pour un budget bien supérieur. J’avoue avoir été particulièrement surpris de certains tarifs (504 à 75 euros pour l’exemple… sérieusement ?) ou de certaines pratiques (stand de Burano ou les jeux étaient à 48 ou 49 euros, avec un goodie pour 50 euros d’achats. Idem pour le stand de Giochix où la moindre mini extension tournait autour de 10 à 15 euros (peut être ont il besoin d’une rallonge pour payer de bon traducteurs de règles ? ;-)). On nous prend pour des vaches à lait ou quoi ? Je pense toutefois que le prix toute catégorie du foutage de gueule revient ex æquo à Terra Mystica avec son goodie à 5 euros sans règles car oui, on a la flemme d’en pondre une, on préfère que la communauté bosse mais également à Abyss dont un « éditeur » vend un goodie extension exclusif sans prévenir Bruno Cathala ??

C'est pas un goodie, vous êtes sûr ? je l'aurais bien pris moi...

C’est pas un goodie, vous êtes sûr ? je l’aurais bien pris moi…

 

Le classement Board Game Geek

Je n’ai personnellement rien contre le principe même de classement, mais chaque année c’est le même problème, le positionnement du stand et sa proximité avec certains types de jeux (parties courtes, peu de joueurs etc…) fait qu’au final le top est pollué de jeux qui ne méritent même pas qu’on s’y attarde…

504

Oui, un jeu peut être en substance un coup de gueule à lui tout seul. Tant de par le battage médiatique autour que par la déception lorsque l’on se trouve assis devant. Mécanismes aguicheurs d’une certaine façon, mais réalisation discutable au mieux, et surtout une froideur et un manque d’intérêt total. Pour moi, il s’agit plutôt d’une preuve de concept (certains diraient un peu de chauvinisme allemand), mais franchement, pour le même prix, je préfère revenir avec 7 Wonders Duel et Iki.

Le Spiel des V2 et du recyclage

En me relisant, cette image est peut être un peu maladroite :p Bref, c’est quand même fou de revenir du Spiel avec des V2 ou des versions corrigées de jeux déjà possédés. Entre Study in Emerald, Through the Ages ou Stronghold, c’est assez bizarre. Pensez un peu à nos étagères quand même ! De même, alors que l’on remarque avec plaisir la volonté de développement de certains stands (Mysterium, Morning Player, Time stories…) on ne peut que rester dubitatif face au manque d’ambition d’autres éditeurs (Béziers Games, par exemple ou d’autres qui nous resservent les mêmes titres d’une année sur l’autre).

La foire à la saucisse

Rien de mieux qu'un cochon pour illustrer la foire à la saucisse !

Rien de mieux qu’un cochon pour illustrer la foire à la saucisse !

Il n’y a pas plus clair comme description non ? Alors peut être que c’est moi, mais franchement je commence à en avoir marre de subir la fête du graillon à chaque Spiel, entre les curry wurst et les stands de fritures à proximité des tables de jeux, c’est vraiment dur de ne pas vomir son p’tit déj. Mais heureusement, comme le dit si bien Gus, ce n’est pas parce qu’on se trouve sur une foire allemande que l’on doit céder à la mal bouffe. Quelques recherches permettent de profiter le soir de tables vraiment accueillantes (Sa Rang Bang, Zodiac, etc…) et durant le Spiel on trouve toujours le stand de jus de fruits et yaourts bio pour la collation de l’après midi. Petite remarque toutefois, et je vous encourage à la diffuser autour de vous, le restaurant Sapori di Mare (près d’Hans Im Glück) est une horreur, même en cas d’urgence, ne vous arrêtez pas là bas.

Au final…

On ne regrette pas d’y être venus ! Une bonne expérience comme toujours, pas forcément reposante, mais pleine de rencontres sympathiques, de jeux découverts, et de bons moments entre amis ! Et avec l’expérience, nous apprenons à optimiser le temps passé là-bas, sans stresser. A l’année prochaine ! 🙂

 

Bande son de fond : les lamentations des portefeuilles, en si bémol mineur...
Bande son de fond : les lamentations des portefeuilles, en si bémol mineur…

 

 

 

Auteur: Ashraam

Ingénieur Sécurité/Environnement, il délaisse de temps à autre la réglementation pour prendre la plume et exprimer sa passion pour le jeu de société. Fan de stratégie/tactique, il reste malgré tout ouvert au poussage de cubes en bois, pour peu que le thème l'intéresse.

Partager cet article sur

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Partager

Partager cet article avec vos amis!