Boomerang : Le Test

Maintenant qu’on a mis un peu les mains dans la boue on va pouvoir essayer de faire mieux, alors voici notre second test, pendant que nos testeurs se demandent s’il vaut mieux passer premier, dernier ou entre les deux. Je vous propose de faire le tour de la boite. On va rester sur du test sympa et light, même si ici on trépigne d’impatience de vous proposer un test Small World – « Cataclysme », comprenez une partie à 6 joueurs avec tous les add-ons et quelques grammes dans le sang. « Ne précipitons, mais songeons-y ! » comme disait l’autre… Donc, aujourd’hui c’est Boomerang de lui-même, un jeu avec des boomerangs que nous pouvons nous-même jeter (Chez Ludopoly nous mettons tout en oeuvre pour éviter les jeux de mots pourris, n’hésitez pas à nous signaler tout abus)

L'essentiel ! En 60 Secondes chrono ...

  • Des Boomerangs qui représente la monnaie du jeu.
  • 6 séries de 9 Cartes animaux. Chaque carte a deux symboles « territoires ».
  • Un cordon … pour jeter les boomerangs dedans.
  • 5 Jetons « territoires » par joueurs. Le recto identifie le joueur par un symbole, le verso représente un des 5 « territoires » présent sur les cartes.

Concrètement comment ça se passe ?

LA force du jeu c’est sa simplicité, donc en lisant simplement le dos de la boite il faut :Choisissez votre territoire. Lancez vos boomerangs. Capturez les animaux

L’objectif du jeu est d’avoir le plus d’animaux du même type, au début d’une manche on dispose un certain nombre d’animaux autour du cordon. Puis se déroule une enchère, les boomerangs sont la monnaie qui permettent de rester en jeu, autrement dit il vaut mieux avoir beaucoup de boomerangs quand il y a beaucoup de cartes qui vous intéressent en jeu. Le jeu continue comme ça en boucle jusqu’à épuisement du paquet de cartes animaux.

Un jeu très simple donc, mais qui comprend de quoi jouer stratégique, en effet il est intéressant de prendre le temps de regarder ce que les autres joueurs jouent car il faut non seulement tenter de remplir son propre panier mais il faut empêcher ses camarades de remplir le leur.

Le verdict !

Sans surprise, c’est un Dé 12 !!! Inutile d’écrire un Roman cela nuirai au caractère accessible du jeu. Au final on est en face d’un jeu d’ambiance pour la famille famille, trés bien pour passer du jeu d’ambiance style Buzz-it au Colosseum. C’est un petit jeu « bouche trou » très sympa. Une règle simple, des mécanique simple, des objectifs simples c’est rapide, net mais surtout efficace. On ne va pas se tordre de rire mais on peut prendre un malin plaisir à taxer les boomerangs de ses adversaire et lui piquer les cartes qu’il voulait sous le nez.

L'avis des testeurs

Un jeu frais et très accessible. Ambiance savano-vaudou-chasseur-oldschool Il fera des merveilles chez quiconque aime jouer au jeux de sociétés sur une belle table en acajou avec des bougies partout autour. Le jeu est simple et les règles s’assimile rapidement, contrairement à des BoxJeux (genre Tips, Buzz, etc…) ici pas de lecture de cartes, mais surtout des tours de jeu rapide gardant en éveil les joueurs. J’ai aimé le style graphique uniforme, abouti et bien travaillé offrant un jeu « beau et propre ». Le jeu s’axe autour de 5 environnements (de chasse) qui n’offre comme différence que leur aspect visuel sur lequel s’appuie toute la mécanique du jeu , désert, rivière, montagne, foret et hautes herbes. Mon petit reproche serait que ces deux derniers environnement sont trop similaires en terme de représentation graphique et couleur, point embêtant quand le jeu s’articule autour du visuel….

A Propos de Tabouret …

Tabouret est jeune … Tabouret est beau .. Tabouret est fort …

Passé la première appréhension de tester un énième jeu d’enchère, on lit le nom des auteurs : le prolifique Dominique Erhard (Marrakech, Condottiere, Méditerranée…), et Michel Lalet (Abalone…). Qu’en ressort-il ? Premier défi réussi, le thème est original (la chasse au boomerang au cœur de l’outback australien) et il est bien traité avec successivement : une illustration au style exotique rappelant l’art aborigène, la monnaie d’enchère qui troque l’éternelle pièce d’or contre un boomerang, et la cordelette qui ne sert à rien mais qui permet de se prendre pour Rahan ou Thierry la Fronde. Seule la boîte pèche sur le plan esthétique, selon mes goûts (lol), mais elle compense sur le plan fonctionnel avec les règles résumées en 4 étapes d’une phrase sur le dos de boîte. Les règles apportent de subtils atouts par rapport à un jeu d’enchère plus traditionnel, tout en étant d’une grande simplicité. Il pourra aussi bien satisfaire les furieux qui prendront plaisir à tout calculer et mémoriser les cartes déjà passées qu’aux joueurs plus « détendus » qui cherchent simplement à pourrir le voisin dans la bonne humeur. Cela dit, il a les défauts de ses qualités : le matériel très light et le principe de fond « immuable » rendent le thème assez transparent malgré les efforts consentis ; le rythme rapide du jeu le rend d’autant plus répétitif que chaque pli n’excède pas les 3 minutes ; le système de gestion des boomerangs et le fait de garder visible les animaux chassés par chacun rend le jeu assez prédictible sur une vision de un à deux pli d’avance. A recommander, tout de même, mais avec modération pour éviter de s’en lasser trop vite.

A Propos de PAD …

PAD est déjà chiant au bout d’un test avec ses commentaires 5 fois trop longs qu’il faut couper ensuite tout en conservant le sens…(quand y en a). On va pas l’inviter souvent, le PAD ! Ou alors, on lui demandera pas d’écrire et on le privera de M&M’s ! (NDLR : c’est PAD qui écrit ça lui même de son plein gré lol)

Un jeu rapide, des règles simples qui s’expliquent en deux minutes (sous réserve que mes compagnons de jeu soient normalement intelligent). On se prend au jeu rapidement on jette ses boomerangs avec dextérité et allégresse, en espérant penser ce que nos adversaires on pensé sans qu’ils pensent qu’on a pensé a la même chose. finalement il est pas si simple ce jeu, il faut un peu réfléchir a ce que l’on fait et surtout réfléchir à ce que les autres vont faire.


Auteur: Cubenbois

Développeur Web & Mobile à ses heures, le spécialiste matos de la bande il n'aime qu'une seule chose le Cube en bois (et un peu de pièces en carton). C'est un fondu de jeux de simulation/gestion, toujours prêt à dégainer une boîte.

Partager cet article sur

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Partager

Partager cet article avec vos amis!